Non classé

Salon littérature jeunesse de Montreuil 2017

slpj-visuelPetit coucou ! 🙂 J’ai hésité à écrire cet article parce que j’en aurais moins à en dire avec détails que l’édition de l’an passé mais tout le monde ne me suit pas sur instagram (mais je vous encourage à le faire puisque c’est le réseau social où je blablate le plus) alors j’ai pensé que peut-être quelques personnes auraient envie d’un petit retour sur le salon de ma part, et je ne suis pas encore certaine de le faire en vidéo, et encore moins quand donc ce sera moins d’actu. Brefouille, allons-y de ce pas.

Vous n’êtes pas sans savoir (ou peut-être que si, ça dépend si vous me suivez depuis longtemps ou non) que j’ai cette année beaucoup hésité à aller à Montreuil. J’étais un peu tiraillée entre oui et non : d’un côté, l’envie de revoir et de rencontrer des gens avec qui j’échange (ou simplement aime suivre) via écrans, de l’autre mon angoisse qui s’est amplifiée (pour plusieurs raisons pas très lucides) et les moyens financiers qui diminuent sans se renflouer. Finalement c’est essentiellement grâce à Céline (Linie Book Addict) que je me suis décidée à trancher : OK ! Parce qu’elle cherchait quelqu’un avec qui partager une chambre d’hôtel donc ça tombait très bien : pas envie de loger chez mes cousins, pas envie d’être seule non plus, accessible niveau prix, et j’avais croisé Céline deux fois grâce à Fanny, Mandy et Pauline donc je savais qu’on s’entendrait bien. Mais je dois avouer que j’étais tout de même moins surexcitée et impatiente que les deux années précédentes. J’avais surtout peur de me sentir « de trop » parmi un groupe et peut-être aussi un peu à côté de la plaque vu que je ne suis plus franchement active niveau lecture et très irrégulière niveau vidéos. Et pour le coup, ce n’était cette fois-ci quasiment que pour raisons sociales car je ne comptais pas acheter plus de 4 livres ni faire de dédicaces car ma pile à lire est déjà assez grande et mon rythme de lectrice plutôt lent. C’était donc un mélange de hâte et d’appréhension. Mais je pensais que ça me ferait du bien de changer un peu d’air (hors de ma maison, famille, ville, et même région) et de palier à ma solitude en discutant avec des gen-te-s physiquement présent-e-s plutôt que via messages interposés, de plus ou moins mon âge et avec un loisir commun et plus ou moins les mêmes idées.

Le jour J du départ (donc le vendredi) j’ai eu des galères de train, essentiellement à cause de la neige donc beaucoup de retard et j’étais loin d’être la seule. Céline a eu la gentillesse de m’attendre bien plus longtemps que prévu à la gare et je me suis dépêchée de me remplir le ventre et de m’arranger la face une fois à l’hôtel avant de partir enfin pour le salon rejoindre une amie à elle. Cette fois-ci j’avais demandé une accréditation presse donc pas eu besoin de faire la queue, pratique ! J’y ai aussi été toute la journée du samedi. Je n’ai pas arrêté de changer de personnes avec qui rester un peu de temps car mon but premier c’était ça : les gen-te-s. J’ai pu avoir le plaisir d’y retrouver quelques-unes que j’avais déjà croisées (mention spéciale à Karrell (Coda-Leia) qui n’était ici plus la femme invisible comme pour Montreuil précédent puis imaginales où nous étions pourtant présentes au même moment haha) et d’y rencontrer d’autres que je n’avais encore jamais vues IRL (mention spéciale à ma petite Camille (Cami The Beetle) parce qu’elle est presque mon double alors ENFIN). Et puis évidemment, la case duo Cindy Van Wilder & Agnès Marot était inévitable ; dédicace ou pas, il fallait que je les trouve un petit moment pour discuter tant elles sont adorables (et puis on échange pas mal sur Twitter). La bonne surprise c’est qu’elles étaient dans le même hôtel que nous donc je sais désormais ce qu’est la team petit déj’ et c’est très agréable même si le réveil pique un peu ! haha L’absence de quelques personnes s’est tout de même faite ressentir mais elles étaient là en pensées 🙂 Je ne cite bien sûr pas tout le monde pour chacune de ces catégories dans cet article mais j’ose espérer que si elles passent par là elles sauront se reconnaître.

Niveau livres du coup, à la base je pensais m’acheter la lune est à nous de Cindy mais finalement, en voyant la queue pour la dédicace du samedi ça m’en a coupé l’envie et je n’avais pas envie de rater des moments « sociaux » et puis j’ai en plus appris que le stock avait été mal géré. De toute façon je sais que je le lirai un jour, et j’avais quand même réussi à avoir un petit mot de sa plume dans mon bullet journal la veille (idem pour Agnès qui s’est éclatée avec mes stylos feutres de couleurs que j’avais prévus cette fois-ci haha) donc c’était tout ce qui comptait, pas de regret. Autrement, pour le pacte d’Emma j’hésitais encore à y aller le vendredi ou samedi ou bien à la dédicace sur Lyon puisque j’étais censée aller chez ma copine Anaïs pour la fête des lumières (ce que j’ai par la suite annulé). Finalement, Céline m’a retrouvée à la nocturne du vendredi où il y avait bien moins de monde que pendant la journée donc plus respirable (notamment parce que les groupes scolaires partis) en me disant que Nine était toute seule donc j’ai foncé et en ai profité pour discuter tranquillement avec elle un moment. Vu le monde qu’elle a eu le samedi où je ne l’ai vue qu’en coup de vent, j’ai bien fait ! En ce qui concerne son bouquin c’est plus pour elle que pour son histoire que je l’ai souhaité : en guise de soutien pour ce projet dont elle peut être fière, parce qu’elle respire la gentillesse, et pour une autre raison plus personnelle que je n’exprimerai pas ici. Si par hasard tu passes un jour par là : merci pour ton sourire ❤ Et enfin, parce que je n’avais donc fait qu’un achat alors que ma maman m’avait laissé un peu de liquide et que j’avais plutôt envie d’illustrés que de romans (surtout en cette période de décembre où j’ai besoin d’un peu de paix face au froid et à la nuit qui me font facilement chuter), je me suis pris le samedi juste avant de partir un très bel album sur lequel j’avais flashé directement la veille en flânant au stand Albin Michel jeunesse : fils de dragons. La vendeuse a d’ailleurs validé mon choix avec enthousiasme haha Très peu de temps plus tard j’ai d’ailleurs croisé Emilie plus connue sous le nom de Bulledop qui l’a elle aussi trouvé magnifique, accompagnée de Lili Bouquine qui m’a dit qu’elle n’arrivait pas à le vendre là où elle travaille ce qui est très surprenant ! Je vous le montrerai une autre fois. Après quoi je suis partie braver le froid pour manger avec Céline, Marine (Marine’s Books) et quelques autres filles dont j’ai oublié les noms (sorry about it, pourtant j’ai beaucoup de mémoire mais on va blâmer la fatigue qui était bien présente) en repassant par l’hôtel pour poser nos affaires et calmer mes petits pieds agonisants quelques minutes 🙂

J’avais aussi envie de mentionner mon carnet (bujo) parce que j’y ai fait écrire un bon nombre de personnes (même si je n’ai pas eu le temps avec toutes celles que j’ai croisées) de booktube afin de me faire quelques pages souvenirs qui font sourire même si les mots n’ont rien de grandement philosophique ou littéraire comme je leur précisais que ce n’était pas du tout le but haha certains d’entre eux m’ont réconfortée, d’autres rire. J’avais déjà fait ça l’an dernier ainsi qu’au salon des imaginales et c’est tout aussi plaisant que les photos (pour lesquelles j’ai accordé bien moins d’importance cette fois alors que j’adore ça pourtant, peut-être en partie parce que j’ai plus de mal avec mon image, d’ailleurs je n’avais pas pris mon appareil), et plus personnel puisqu’on y voit les différentes écritures de chacun-e. Trois personnes ont malheureusement été témoins de mon débordement d’émotions et même si je n’ai pas été capable de le leur expliquer avec des mots, leur bienveillance m’a touchée (ce qui au passage peut augmenter les larmes au lieu de les calmer donc elles ne sont pas toujours que négatives mais il valait mieux me distraire pour éviter la fontaine haha). Je rajoute un coucou vers une autre Céline (créatrice de la super Booktubers app) que j’ai vue à d’autres moments et à qui j’ai heureusement pu dire au revoir mais dont l’attention m’a encore plus fait de bien que via messages niveau encouragements.

En bref, cette édition du salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil, 33eme mais 3eme pour moi, a paradoxalement été celle que j’ai préféré malgré la distance que j’y ai davantage mis que les fois précédentes : plus « inclue » que la première fois puisque des gens m’y connaissaient donc pas en totale inconnue ni en mode découverte impressionnante, et un peu moins dans la détresse et la dépendance (et donc l’auto-contrôle H-24) que la 2eme (même si je ne peux encore une fois pas être plus précise à ce sujet) donc plus sereine malgré les fantômes qui m’accompagnent toujours. Je n’ai donc pas été dans l’euphorie mais par conséquent le contre-coup de « c’est déjà fini » n’a pas été trop violent pendant trop longtemps même si je n’irai pas jusqu’à prétendre qu’il était inexistant. Je pense que le fait d’avoir pris mon train de retour le dimanche matin tranquillement (après avoir dormi, pris le petit déjeuner et fait la valise) plutôt qu’en fin de journée directement en sortant du salon y a joué aussi.

FB_IMG_1513270824911Je conclurai en disant que je doute d’y retourner l’an prochain parce que malgré les bons côtés, c’est immense et donc rempli de stimuli forts, nombreux et rapides qui bien que pour la majorité positifs provoquent beaucoup de fatigue émotionnelle en moi et j’ai beaucoup de mal à gérer le « trop plein », quel qu’il soit. Hypersensibilité bonjour, on mélangera ça à l’hiver synonyme de calvaire et la vie perso chaotique et ça créera un joli cocktail indigeste et durable. Je n’en pense donc aucun mal mais je crois que ce n’est plus adapté à ma personnalité et mon quotidien. Pas pour l’instant en tout cas. Peut-être que si je loupe volontairement (ou pas d’ailleurs) une édition ça me donnera davantage envie de venir à la suivante, peut-être que j’ai besoin d’encore plus de temps, et peut-être aussi que si j’arrive à guérir d’ici l’édition 2018 ou qu’au contraire c’est de nouveau mon seul soulagement de l’année je changerai d’avis si j’en ai la possibilité. You never know. En tout cas j’aimerais bien découvrir d’autres salons à taille bien plus humaine et donc ambiance plus conviviale ; pour ça j’ai vraiment apprécié les imaginales que j’ai pu découvrir cette année uniquement grâce à Fanny (F-Ny) qui pouvait m’héberger même si je ne lis pourtant pas tant de SFFF que ça en fin de compte ; les Halliennales ont l’air assez similaires mais c’est loiiiinnn et je ne connais personne chez qui rester dans le coin. Et puis enfin, comme je le disais en story sur instagram, je préfère largement passer un long moment (une journée entière ou plusieurs) avec quelques personnes au calme, que quelques trop courts instants par ci par là avec plein de gen-te-s dans un cadre bondé et en mode rush. J’aimerais beaucoup pouvoir réaliser ce souhait d’ailleurs, ça me ferait bien plus de bien que n’importe quel cadeau. Alors j’espère fort que je pourrai réussir à revoir de cette manière plus saine des personnes avec lesquelles Montreuil a jusqu’ici été la seule occasion / le seul lieu.

Bisous scintillants

(j’essaierai de reprendre quand même tout ça en vidéo, mais pas de promesses)

Publicités

3 réflexions au sujet de « Salon littérature jeunesse de Montreuil 2017 »

  1. C’est un récit très touchant de ton expérience Montreuil. Je serais ravie de te voir aux Imaginales en 2018. Et cette fois m, nous pourrons nous poser un peu plus longtemps qu’entre deux bises. Tu es merveilleuse Clémence. Reste positive avec ton magnifique sourire. Je t’accompagne par la pensée et t’embrasse énormément. Des bisous !

    Aimé par 1 personne

    1. Je parlais des imaginales 2017 🙂 j’espère vraiment pouvoir venir à celles de 2018 aussi mais maintenant que Fanny a une colocataire il faudrait que je trouve un autre moyen de loger et j’ignore si le train est loin du salon aussi ^^ mais je te tiendrai au courant ! Merci beaucoup Céline ❤

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s