Les Outrepasseurs : les héritiers, Cindy Van Wilder

les-outrepasseurs

 

Résumé : Peter, un adolescent sans histoire, échappe de justesse à un attentat et découvre que l’attaque le visait personnellement. Emmené à Lion House, la résidence d’un mystérieux Noble, il fait connaissance avec les membres d’une société secrète qui lutte depuis des siècles contre les fés : les Outrepasseurs. Les révélations de ces derniers vont changer le cours de sa vie…

347 pages.

 

Mon avis : Depuis le temps que j’en entendais parler de ces outrepasseurs ! A ma première venue au salon de Montreuil (l’an passé) j’ai passé la quasi totalité de mon temps avec Fanny, et à un moment elle s’est arrêtée pour discuter avec Cindy. Celle-ci était tellement cool que ça m’a encore plus donné envie de lire cette saga ! J’ai d’ailleurs vraiment failli m’acheter le 1er tome et le faire dédicacer mais… j’ai été trop raisonnable ! Et du coup c’est dans le swap que j’ai fait avec Fanny en janvier qu’elle m’a inclu ce livre ! J’étais super contente 😀 Et plus d’excuse, je DEVAIS le lire en 2016 ! Bon j’aurais mis du temps à le faire puisque je ne me suis décidée qu’en novembre ! Mais je discutais déjà pas mal avec Cindy sans avoir lu ses oeuvres. Et étant donné le fait que j’ai plus de difficultés à lire qu’avant mon départ en Afrique du Sud, je tenais vraiment à l’entamer dans un moment propice, où je serais dans de bonnes conditions et d’humeur adéquate à la lecture, afin de l’apprécier sans risquer de gâcher ça sans que le livre n’en soit responsable 🙂 Je voulais vraiment aller à Montreuil cette année aussi alors je me suis jurée de le lire avant, pour pouvoir en discuter avec l’auteure une fois sur le salon ! Au final, on a papoté mais pas du tout des outrepasseurs, alors comme quoi ! Je ne suis en tout cas absolument pas déçue et je remercie vraiment le week-end à mille de m’avoir donné le bon prétexte pour enfin me plonger sérieusement dedans car j’étais ainsi vraiment imprégnée de cette histoire pour le moins intrigante qui était tout à fait propice à la période fin d’automne : de la magie, des animaux, tout pour me plaire !

Rentrons donc dans le vif du sujet ! Je dois dire qu’au tout début je n’ai que peu avancé même si ça m’a très vite intéressée mais parce que je sortais d’un pavé de 700 pages halloweenesque et que j’ai toujours plus de mal qu’avant à me plonger réellement dans un univers. Puis le week end à mille est arrivé, et n’y ayant jamais participé et Lili précisant bien que le but était avant tout de lire par plaisir et non d’atteindre les 1000 pages, j’y ai vu l’occasion de sérieusement m’y mettre. Je l’ai donc repris là où j’en étais, aux 80 pages, et c’était parti ! J’ai craint au début de ne pas trop accrocher au personnage principal (Peter) car un garçon fan de foot ça ne me parle pas du tout. Mais les choses bougent très vite et on comprend que cette ambition qu’il se crée va être chamboulée, dommage pour lui, mais cool pour moi ! haha J’ai également eu un peu de mal avec sa mère dans ce début ; j’ai du mal avec les parents sans intérêt pour leurs enfants trop occupés par leur travail ou autre pour faire attention à eux. Mais comme je le disais, les choses bougent, et on comprend alors que c’était un prix à payer pour protéger son fils ce qui me plait mieux même si j’ai eu un peu de mal avec sa froideur et sa fidélité que je trouve un peu trop poussée avec le « chef » dont je parlerai brièvement plus tard.

En tout cas, à partir du moment où l’action démarre dans ce petit lotissement d’Angleterre, difficile de décrocher ! D’autant plus que (sans préciser de quelle manière exacte sinon ce serait trop spoiler à mon sens) vous n’êtes pas sans savoir mon affection immense envers les animaux, et là, ceux-ci ont une importance capitale ! originale, qu’on a du mal à comprendre et quelque peu effrayante (je n’aimerais pas spécialement vivre ça, ce doit être perturbant). Puis Peter se retrouve embarqué de force chez un homme très autoritaire et mystérieux qui ne rassure ni celui-ci ni le lecteur (son apparence effrayante n’aide pas) pour y retrouver d’autres jeunes de son âge (à peu près) tous aussi perdus que lui ; sa mère ne lui explique quasiment rien alors il lui en veut, et on a un peu l’impression de se retrouver plongés dans une secte quelques peu paranormale. Je dois dire que les sociétés secrètes (ou sectes, la limite entre les deux peut parfois être fine), ça m’a toujours beaucoup intriguée même si je redouterais de me retrouver plongée là dedans. D’ailleurs j’avais du faire un exposé à ce sujet à la fac mais c’est tellement compliqué que j’en ai oublié plus de la moitié ! Mélangez cela à du surnaturel et des animaux, et vous obtenez le cocktail parfait pour aiguiser ma curiosité !

Cet homme imposant (d’ailleurs je me méfie de lui… mais on en saura mieux plus tard je présume) apprend donc à Peter et les autres qu’ils sont les « héritiers » (d’où le titre de ce premier tome) mais eux comme nous, lecteurs, ne comprennent pas ce que ça signifie et implique, si ce n’est qu’on ne leur laisse pas le choix. J’ai trouvé intéressant le fait que chacun des jeunes ait une réaction différente qui est d’ailleurs toujours en adéquation avec « l’emblème » (encore une fois, je pourrais être plus précise mais je crains de trop spoiler ce qui serait vraiment dommage) du clan auquel ils appartiennent. C’est ensuite que nous alternons les plongeons dans le passé avant de revenir au présent, et ainsi du suite jusqu’à la fin du roman. En effet, nous découvrons en même temps que le personnage principal ce qui s’est passé il y a plusieurs siècles dans la vie des ancêtres de chaque personne présente dans la pièce et les conséquences que ça a eu et qui perdureront probablement indéfiniment à travers les générations. On pourrait alors supposer que ces allées-retours soient perturbants et enlèvent toute action possible dans l’histoire, mais ce n’est absolument pas le cas. Au contraire, on comprend petit à petit les choses et j’ai trouvé ça hyper intéressant. Alors dans ce premier tome des outrepasseurs, on connait donc mieux ces ancêtres (je crois que ça remonte au Moyen-Âge) que les jeunes avec qui on a démarré le livre, mais c’est à mon sens nécessaire pour la suite que présage cette histoire. Selon moi, ce premier tome sert d’introduction à quelque chose de probablement plus sombre, plus mystérieux, qui promet de l’action, des aventures, probablement du danger. Il sert à tout faire comprendre au lecteur, à bien mettre en place tout un univers, nécessaire pour ne pas s’y perdre (comme si nous étions dans la peau de Peter est ses acolytes en fait) SANS tomber dans l’explication bateau qui pourrait faire tomber dans l’ennui. Rien que pour ça, chapeau Cindy !

Alors il est vrai qu’au début j’ai été un peu perdue avec tous ces personnages car il fallait retenir les prénoms de tous ceux du présent comme de tous ceux du passé, qui ils sont et à quel emblème ils sont associés (et donc quel lien il y a avec les jeunes d’aujourd’hui). Mais au fur et à mesure on s’y fait. D’ailleurs je dois dire que les passages au Moyen-Âge m’ont davantage plu que ceux du présent ! J’espère que lorsque nous suivrons donc ces jeunes ce ne sera pas « pâle » à côté, mais je fais confiance à Cindy 🙂 Je ne vous dirai pas non plus quelles créatures fantastiques sont étroitement liées à cette histoire car là encore ce serait spoiler, mais j’ai été assez surprise ! D’une part parce que je n’avais encore jamais lu d’histoire avec celles-ci, et de l’autre parce que depuis tout petits on nous fait croire que ces êtres sont gentils alors que quand on s’intéresse aux « vraies » légendes, ce n’est pas le cas, ils sont très ambigües ; là, ils sont carrément maléfiques, dangereux. Et c’est cool parce que ça change de ce qu’on a l’habitude de voir !

Quelques scènes m’ont mises un petit peu mal à l’aise mais ça c’est d’une part du à mon hypersensibilité, et de l’autre par rapport à un vécu personnel dont je ne parlerai pas ici. Elles ont certes leur importance mais ne sont pas majeures alors c’est tout à fait supportable ! Nous terminons donc le livre avec la fin de ces flashbacks, et je résumerais donc cette fin en quelques mots : cette fois c’est bon, nous savons tout, on a compris… et maintenant ? qu’est-ce qu’il va se passer ? Bref, ça donne vraiment l’eau à la bouche ! Difficile de résister à l’appel de la suite ! 😉

J’ai décidé de ne pas mettre un 5/5 tout simplement parce que ce premier tome présage encore mieux pour plus tard, parce qu’on a eu de l’action dans le passé mais pas encore beaucoup dans le présent (ça ne saurait tarder), et parce qu’il était un peu difficile de s’y retrouver parmi tout ce monde ! Ce n’est donc en rien un reproche, ça me semble même tout à fait normal lorsqu’on démarre une histoire en plusieurs tomes et c’est très bien fait 🙂 Ni trop, ni pas assez ! Si comme moi vous avez donc laissé traîner ce livre dans votre pal ou votre wishlist trop longtemps, je ne peux que vous encourager : FONCEZ ! Parce que Cindy, en plus d’être adorable, a un grand talent ❤ si je ne vous ai pas convaincus, je ne peux malheureusement plus rien pour vous !

Ma note :notation-outrepasseurs

Publicités

3 réflexions au sujet de « Les Outrepasseurs : les héritiers, Cindy Van Wilder »

  1. J’avais adoré ce premier tome complètement à l’opposé de ce à quoi je m’attendais. Malheureusement le second m’a quelque peu ennuyé et du coup je n’ai pas trouvé le temps de conclure cette saga si prometteuse.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s