Les challenges livresques et moi…

1525581_10152548558418762_1644196038659752732_n.jpg

Hello tout le monde !

Aujourd’hui on parle un petit peu lecture, et plus précisément challenges ! Parce que c’est un sujet qu’on trouve beaucoup sur Booktube et les blogs mais je préférais en faire un petit article plutôt qu’une vidéo qui aurait été courte et dans laquelle j’aurais eu plus de mal à m’exprimer ce qui n’aurait fait que me frustrer !

Je vois que beaucoup de personnes aiment bien les challenges livresques et il y en a de tou styles ! Les idées sont d’ailleurs plutôt bonnes : le week-end à 1000 de Lili, le French read a thon, cold winter challenge, le Hallowctober de Justine, les PAL de saisons… j’en oublie sûrement. Ces défis sont bien sûr un très bon moyen de faire baisser la PAL et même permettent de lire certains livres qu’on aurait encore laissé de côté pendant encore belle lurette sans le challenge auquel on compte participer, car plus d’excuse valable ! En cela je suis tout à fait d’accord et je ne sais pas si j’aurais eu l’idée d’en créer un moi-même.

2869876768_1

Mais personnellement je n’adhère pas du tout. A vrai dire je n’en fais quasiment jamais. A part le cold winter, parce qu’il me tentait et que j’avais l’espoir qu’il me relance dans mon rythme de lecture, sans oublier le fait que c’était pile poil le bon moment pour lire mes lectures hivernales, de Noël ou pas, puisque je n’aurais pas envie de lire une histoire sous la neige à une autre période que décembre-février. Mais ce n’est clairement pas pour moi.

Parce que je refuse de m’imposer quelque chose dans mes lectures. Que ce soit un rythme ou un choix de livre. Je ne prépare JAMAIS mes lectures en avance, c’est toujours au feeling. Parfois ça marche, d’autre pas, et dans ce cas je change et j’y reviens plus tard, ou abandonne si ça ne me plait vraiment pas du tout. Je ne veux pas me mettre la pression avec des « plus que quelques heures avant d’atteindre les 1000 pages allez vite vite vite » ni de « lis celui-ci maintenant que c’est l’occasion sinon tu ne le liras jamais jamais ». Je ne veux tout simplement pas me forcer, parce que si c’est le cas, à mon sens, ça gâche absolument tout le plaisir de la lecture.

Et puis, étant de nature extrêmement facilement stressée, en lisant je cherche justement l’inverse, la détente, alors si je me mets des barrières moi-même, si je me force, si je me stresse toute seule, ce ne sera vraiment pas un plaisir et l’expérience sera mal vécue au fond de moi je serai probablement déçue alors que le but de ces challenge est justement d’être fier de soi (je pense en tout cas).Même si certains sont heureux malgré l’échec (donc avoir lu un certain nombre de pages ou de livres mais pas autant qu’on le devait), moi quand je me lance un défi auquel je crois vraiment c’est ou tout ou rien : si je me plante, je suis énervée contre moi et rumine mes pensées ! Donc il ne vaut mieux pas que je lise dans le cadre d’un challenge, mais pour moi, quitte à être agréablement surprise de lire plus vite que je ne le supposais, plutôt que risquer la déception.

Pour le cold winter je m’y suis mise mais sans véritablement y croire, puisque comme ça fait plus d’un an que je lis bien moins qu’avant, je n’avais pas d’attente, c’était surtout pour lire des histoires de Noël à la période adéquate à vrai dire.

lievre3.jpg

Enfin tout ça pour en conclure à une seule chose : tout dépend du caractère et de la nature de chacun ! Beaucoup de personnes aiment les défis, ça les booste, alors que pour d’autres, c’est le contraire. Après ça dépend pour quoi bien sûr ! Mais je préfère laisser la place au plaisir dans un domaine qui m’apaise, tel que la lecture. Quand je me lançais le défi de terminer de réviser une matière en particulier avant le lendemain pour un partiel par exemple, c’était complètement différent, puisqu’une fois terminé c’était plutôt un soulagement ! Je ne sais pas si vous voyez ce que je veux dire ni si c’est logique.

Je suis quelqu’un de parfois très paradoxal et j’ai toujours du mal à exprimer ce que je ressens, je suis d’ailleurs rarement (si ce n’est jamais) satisfaite à 100% de ce que je fais, que ce soit par mes mots ou autre chose.

Et vous alors ? Quel est votre rapport aux challenges de la blogosphère / Booktube ? ou même aux challenges tout court dans la vie de tous les jours ? 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s